Jules César déforme l'Histoire selon Michel Rambaud

Publié le par Frédéric Coulon

Jules César déforme l'Histoire selon Michel Rambaud

L'historien Michel Rambaud publie en 1953 l'ouvrage L'Art de la déformation historique dans les Commentaires de César. Il y défend la thèse d'une falsification et d'un détournement de l'Histoire par Jules César. Selon lui, Bellum Gallicum ne serait qu'une oeuvre propagandiste.

Extrait :

Les mots, le pittoresque, l'agencement dramatique font sentir, sans mensonge apparent, la culpabilité d'un légat, l'indiscipline des troupes, la prudence et la sagesse de l'imperator. L'exactitude matérielle des Commentaires prouve donc l'habileté du grand homme, nullement sa véracité. César montre la réalité, mais du côté qui convient à ses intérêts, et les formes de son récit suscitent chez le lecteur une impression fausse...

Jules César aurait utilisé une palette large :

- disjonctions des faits

- récit justificatif

- imprécisions

- répétitions

- dramatisations

- déformations

- diversions

- discours personnels

Passionné, Michel Rambaud décrypte chacune de ces méthodes de détournement de l'Histoire à des fins personnelles, orchestrées par César.

Michel Rambaud décrit un Jules César incompétent ou téméraire en stratégie et en logistique. Ce dernier point fait encore polémique parmi la communauté historienne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Virgile 18/06/2016 11:19

On se demande comment César, vu la nullité de sa conduite de la guerre et toutes les erreurs que Michel Rambaud lui prête, a bien pu conquérir et pacifier la Gaule en seulement 8 années. Alors qu'il fallu 2 siècles à Rome pour faire la même chose à l'Espagne?
Cette thèse est grotesque car nationaliste et cocardière!

Virgile 18/06/2016 11:15

On se demande comment César, vu la nullité de sa conduite de la guerre et toutes les erreurs que Michel Rambaud lui prête, a bien pu conquérir et pacifier la Gaule en seulement 8 années. Alors qu'il fallu 2 siècles à Rome pour faire la même chose à l'Espagne?
Cette thèse est grotesque car nationaliste et cocardière!