Le contre-espionnage défensif romain : le système du camp

Publié le par Frédéric Coulon

Le contre-espionnage défensif romain : le système du camp

La sécurité des installations était l'un des des atouts des Romains. Ils comprirent très tôt quels avantages on pouvait tirer de la construction d'un camp sécurisé à la fin de chaque journée de marche.

Le camp romain était considéré comme la meilleure défense contre les attaques-surprises et les espions ennemis. Une fois que les sentinelles étaient à leurs postes, il était extrêmement difficile de s'introduire dans le camp ou d'en sortir.

L'objectif premier du contre-espionnage romain était de détecter les espions et agents ennemis à l'intérieur et à l'extérieur du camp. Le plus simple moyen d'identifier un espion à l'intérieur d'un camp était de faire en sorte que chaque homme puisse répondre d'un autre. L'agent infiltré était celui qui se retrouvait seul, sans répondant.

Mais il est certain que d'autres mécanismes d'identification avaient été imaginés.

Commenter cet article