Le système d'espionnage romain pendant la guerre des Gaules : les speculatores

Publié le par Frédéric Coulon

Les speculatores : les maîtres-espions de Rome

Le système d'espionnage romain pendant la guerre des Gaules : les speculatores

Les espions de Rome, à la fin de la République, étaient principalement des speculatores. Jules César parle deux fois de ces speculatores dans son Bellum Gallicum. En parler davantage aurait été un erreur politique, car les missions des speculatores étaient clandestines et devaient rester secrètes.

Bien que le terme speculator soit souvent traduit par celui d' "espion", leur mission première et officielle était de porter des dépêches à Rome ou entre différents camps romains. Des dépêches du genre que celle que le légat de César Titus Labiénus envoya à César pour l'avertir de la révolte des Belges en -57.

En -57 en effet, des espions alertent César : un grand rassemblement de guerriers belges levait le camp.

Les hommes recrutés et employés comme speculatores se déplaçaient subrepticement en territoire ennemi. et ils étaient sélectionnés en fonction de leur loyauté et de leur discrétion.

On retrouve la trace de l'intervention de ces speculatores dans certaines expressions utilisées par Jules César :

- "les bruits publics lui apprirent que..."

- "il reçut un certain rapport..."

Toute information collectée par les speculatores, demandait lorsque c'était possible l'intervention d'éclaireurs : soit un autre des dispositifs d'espionnage romain (le rôle des éclaireurs : prochainement sur ce blog).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article