Vercingétorix et Jules César étaient amis

Publié le par Frédéric Coulon

Vercingétorix et Jules César étaient amis

Vercingétorix et Jules César ont combattu un temps du même côté. Jusqu'à ce que Vercingétorix se retourne contre lui. D'autres cas de chefs gaulois se retournant contre Jules César sont avérés, notamment pour le cas de Dumnorix, qui, mobilisé parmi le contingent des auxiliaires gaulois devant embarquer à Boulogne, pour la Bretagne en 54 avant notre ère (l'actuelle Grande-Bretagne), prendra la poudre d'escampette avec ses cavaliers.

Du fait de l'autocensure logique appliquée par Jules César dans son texte du Bellum Gallicum, concernant son amitié passée avec Vercingétorix, il demeure quelques passages clés chez l'auteur antique Dion Cassius, qui montrent cette relation particulière qui unissait les deux acteurs principaux de la guerre des Gaules.

Il y a en effet cet extrait d'Histoire Romaine, de Dion Cassius. Dion Cassius affirme qu'à l'occasion de sa reddition, Vercingétorix espérait la clémence de César...

...parce qu'il [Vercingétorix] avait été en termes amicaux avec lui

Mais Dion Cassius ajoute que le général romain n'aurait pas pardonné à Vercingétorix, précisément, d'avoir...

...transformé leur ancienne amitié en hostilité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

romain mignere 22/03/2015 01:52

N'affirmez point comme acquis ce qu'une source postérieure de plus d'un siècle vous dit.Dion Cassius parle de cela alors que sa seule source est le "De Bello Gallico"Il est probable qu'il ai servi dans l'armée romaine en tant qu’auxiliaire,mais une éventuelle relation avec lui n'est toujours que sur le banc des hypothèses.

Frédéric Coulon 28/03/2015 04:21

C'est vrai que j'ai un peu trop suivi la ligne de conduite de Goudineau, un brillant historien qui remet à plat les vérités prises pour historiques. Et que je me suis laissé un peu embarqué par Goudineau. Mais il est clair que Vercingétorix a servi sous les légions auxiliaires romaines. Car sa formation militaire et son opposition militaire à César par la suite a montré un savoir-faire jamais connu chez un chef de guerre gaulois de son temps.