Vercingétorix évitait les batailles rangées du fait des limites de son infanterie lourde

Publié le par Frédéric Coulon

Pendant la Guerre des Gaules, les troupes d'infanterie lourde ont eu du mal à tenir le choc face aux légions romaines ou la cavalerie germaine. Vercingétorix évita donc au maximum le combat frontal, et privilégia le harcèlement par sa cavalerie et par l'infanterie légère.

Tout sur l'infanterie lourde

L'infanterie lourde était formée par les lanciers, des guerriers professionnels pour la plupart, ou bien des artisans. Ces fantassins d'élite portaient la lance, le bouclier et la longue épée. Ils portaient pour certains un casque et une cotte de mailles. Cette infanterie lourde était utilisée pour donner l'assaut, enfoncer les lignes adverses ou au contraire résister à un assaut.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article